04 95 38 41 73 contact@castagniccia-maremonti.com

LES CHANTS CORSES

Ils font partie intégrante du patrimoine culturel insulaire.



Lors de votre séjour sur notre île, laissez-vous enchanter par nos chants traditionnels corses ! Ces derniers sont empreints de tradition mais aussi de modernité. Ces chants corses sauront séduire un large public, visiteurs comme insulaires ! Véritable moyen d’expression, ils ont le pouvoir indéniable de fédérer leur audience. Témoins en quelque sorte de chaque moment important d'une vie, qu’ils soient joyeux ou plus douloureux. Un concert de chants corses est toujours un moment de partage, quel que soit le type de chants écoutés. On compte trois différents types de chants corses :

C’est naturellement qu’on commence par le chant le plus connu mais aussi le plus traditionnel, “la Paghjella”. Plus de dix années maintenant qu’il a été reconnu au patrimoine immatériel de l’UNESCO. Un chant profane traditionnellement effectué au sein des édifices religieux par un groupe de trois à quatre personnes. Revenons à l’origine de ce chant que l’on doit aux bergers qui les entonnaient autrefois en pleine montagne. Un chant qui se passe de tout accompagnement musical, car faisant écho de l’âme il est pratiqué a capella.

Passons à présent, au « Chjami è Ripondi ». Ce chant fait partie intégrante de la culture insulaire. Ils mêlent à merveille la poésie et la langue corse. Ici c'est l'improvisation qui est de mise, sur un thème préalablement donné et qui se veut plus ou moins festif ! Sorte de jeu traditionnel ou les armes sont bien évidement la langue corse mais aussi cette maitrise de l'improvisation qui est primordiale. Sous les encouragements d’un public forcément conquis, les poètes peuvent commencer cette conversation chantée. Il n’est pas rare d’entendre des « Chjami è Rispondi » sur l’île, que ce soit lors des différentes foires ou autres manifestations.

Pour finir, « A Morra » qui est un jeu chanté similaire à un papier-ciseaux musical. Les deux participants se tiennent face à face, les poings fermés dans l’attente du signal. Une fois ce dernier entendu, les joueurs ouvrent leurs mains et lèvent le nombre de doigts souhaités (de 1 à 5 donc) en annonçant également à haute voix un chiffre allant de 2 à 10. Tout ceci s’accompagne d’expressions et de mimiques dans le but d’intimider l’adversaire. Le point est comptabilisé lorsque le chiffre annoncé est en adéquation avec le nombre de doigts montrés. L’origine de la Morra est très ancienne puisqu’il s’agit d’un des plus vieux jeux du monde.

Votre avis nous intéresse : Enquête de satisfaction 2022